Parlez-vous « silver » ? Bonnes pratiques pour communiquer avec les 50+

By 18 février 2020News

La Belgique compte presque 4 500 000 citoyens âgés de plus de 50 ans. Ils représentent presque 40 % de la population. Votre communication en tient-elle compte? Je vous propose mieux connaître ces publics que je regroupe sous le nom de Silver Generations.

Pyramide des âges 2019 Statbel

Pyramide des âges Statbel

Frédérique Aribaud et Jean-Paul Tréguer, dans Le Silver marketing, affirment qu’en marketing un public est « senior » à partir de 50 ans. Qu’on soit d’accord ou non avec ce choix, leur livre nous en apprend beaucoup sur les Silver Generations aux cheveux argentés (enfin… pas toujours).

Frédérique Aribaud et Jean-Paul Tréguer distinguent quatre segments chez les seniors :

  1. les masters : 50-64 ans
  2. les libérés : 65-74 ans
  3. les aînés : 75-84 ans
  4. les grands aînés : 85 ans et plus

Chaque tranche d’âge présente des spécificités et des centres d’intérêts divers. Par exemple, les libérés prennent le temps d’analyser et de comparer les offres pour un produit. Pour les convaincre de recourir à vos services ou produits, oubliez les formules du type : « Plus que 24 heures pour profiter de l’offre ! »

Dans son podcast de Conseils Marketing Les seniors n’aiment pas qu’on les traite de seniors (17/02/2020), Frédéric Canevet précise que les seniors se perçoivent dans une réelle diversité et non comme étant un groupe figé qu’on stigmatise.

Pensez-vous pouvoir toucher les Silver Generations sans leur apporter une attention particulière ? Parlez silver ! De quoi s’agit-il ? « Parler silver » est ma manière d’exprimer la nécessité de créer une communication respectueuse des profils variés que peuvent nous offrir les Silver Generations. Une communication qu’on ne leur impose pas, mais qui va à eux. Bref une communication taillée sur mesure, comme vous la concevriez pour tout public que vous voulez toucher !

 

Luttez contre trois clichés (au minimum!)

 

  1. Les acteurs de la silver économie ne surfent pas !

    Infographie reprenant les chiffres de l'article de blog

Vraiment ? Dépoussiérez cette idée encore tenace. Plus d’un internaute sur trois relève d’un profil silver. Selon Frédérique Aribaud et Jean-Paul Tréguer, ces acteurs passent plus de 13 heures par semaine sur le Web. C’est une heure de plus que leurs cadets !

  1. Ils délaissent les réseaux sociaux / les appli sociales

Détrompez-vous. Dans l’article Seniors – qui a dit « déconnectés » ?, le Point bat en brèche cette idée reçue : « Parmi les réseaux sociaux et les applications qui ont le plus de succès, YouTube arrive en tête : 40 % des répondants l’utilisent régulièrement. Facebook arrive en deuxième position. Un tiers d’entre eux se servent de WhatsApp pour communiquer. »

  1. Les Silver Generations n’achètent pas en ligne

« Quatre silvernautes sur 10 achètent sur Internet, avec un panier moyen annuel de 1 644€, soit 437€ de plus que la moyenne nationale. Les seniors dopent le e-commerce et, selon la dernière étude de la Fevad, les plus de 60 ans représentent la clientèle qui se développe le plus vite en e-commerce depuis un an, avec 1 % de croissance par mois! » (Frédérique Aribaud et Jean-Paul Tréguer, Le Silver marketing, Paris, Dunod, 2016, p.58)

4 bonnes pratiques pour communiquer avec les Silver Generations

 

  1. Adaptez vos supports de communication à leurs caractéristiques physiques 

Cela paraît évident. Le temps marque nos sens de son empreinte. C’est comme ça. Prenons le cas de la vue, elle baisse avec le temps. Alors utilisez des caractères plus grands pour vos écrits ou encore des couleurs bien contrastées pour vos visuels.

La précision tactile, quant à elle, s’amenuise avec l’âge. Pensez par exemple à concevoir des sites Web proposant une navigation aisée même (et surtout) avec un écran tactile.

  1. Apprenez à connaître les centres d’intérêts des Silver générationsDame âgée avec un appareil photo

Rappelez-vous de la segmentation en quatre grandes catégories : masters, libérés, aînés et grands aînés. Ces catégories doivent certainement être nuancées mais elles peuvent constituer un bon guide.

  1. Valorisez-les

N’assommez pas les Silver Generations avec leur âge : ils préfèrent l’assumer tout en gardant un esprit jeune. Renvoyez-leur d’eux-mêmes une image crédible et valorisante : les Silver Generations apprécient se voir actifs, capables de se lancer dans des entreprises excitantes et attirés par la nouveauté. Les clichés au placard, on a dit !

  1. Recourez à la vidéo.

Émissions, reportages, tutoriels, ou encore vidéos publicitaires toucheront cette cible. Et si une « silver star » y est mise en scène, c’est bingo !

Sentez-vous comme nous méconnaissons parfois les Silver Generations qui nous entourent et nous accompagnent depuis toujours ? Partez à leur rencontre et parlez silver pour découvrir de nouvelles voies (voix ? 😉 ) en communication !

Envie de parler silver et de toucher efficacement vos publics ? Contactez-moi !

PS : J’adore la série Grace et Frankie (avec Jane Fonda).

via GIPHY

 

Sources :
Frédérique Aribaud et Jean-Paul Tréguer, Le Silver marketing, Paris, Dunod, 2016
https://www.lepoint.fr/art-de-vivre/seniors-qui-a-dit-deconnectes-05-04-2019-2305982_4.php, site consulté le 18/02/2020
Frédéric Canevet, podcast de Conseils Marketing Les seniors n’aiment pas qu’on les traite de seniors (17/02/2020)